Rechercher
Size A + A - | 
|  Plan du site  |  English

Des cadeaux gratuits et plus encore !

Adhérez à La Ressource
canadienne des mères (CMR)


Adhérez et recevez des bons-rabais et des échantillons de produits pour bébés. Courez aussi la chance de gagner 1 des 8 cotisations de 2 500 $ à un REÉÉ de Fonds d'éducation Héritage.
Suivez-nous sur
Bulletin CMR !
Concours exclusifs

Sondage

 CMR

Sondage CMR

Qui aura le plus de difficulté à s'adapter à la nouvelle année scolaire ?

  • Moi
  • Mon conjoint
  • Mon ou mes enfants
  • Nous tous
  • Personne – nous sommes maintenant des pros !
|



L'accessoire

du mois

Robe longue de maternité et d'allaitement d'inspiration grecque, signée June& Dane
Panier à linge 3 sprouts
Collier de dentition d'ambre de la Baltique
Corbeille-moïse Natural Charm
Humidificateur à ultrasons champignon de Duux
Collier de dentition boubeads
Afficher tous les accessoires



Entreprises

partenaires
CMR » Tout-petits » Pourquoi mon enfant ne m'écoute-t-il pas ?

Tout-petits


Pourquoi mon enfant ne m'écoute-t-il pas ?


Par : Barbara Desmarais, formatrice en apprentissage de compétences parentales et guide de vie

Un des commentaires que j'entends souvent de la part des parents est : « Mon enfant ne m'écoute pas ! » Les tentatives répétées à amener un enfant à coopérer restent souvent vaines, sans compter qu’elles épuisent et désarment les parents. Il arrive souvent que nous regrettions des paroles dites et que nous soyons torturés par un sentiment de culpabilité. Au nombre des tentatives habituelles, figurent les remarques continuelles, les cris, les fessées, les temps d'arrêt, les sermons et les menaces. Et malgré que nous n'obtenions à peu près jamais les résultats escomptés, nous avons recours aux mêmes méthodes fois après fois. Nous appliquons habituellement les mêmes méthodes que nos parents appliquaient. Même si nous nous disons souvent que nous ferons les choses différemment et que nous ne recourrons pas à leurs méthodes d'éducation des enfants, nous le faisons. C'est presque un automatisme. Mes propos ne visent pas à blâmer nos parents, mais plutôt à nous amener à comprendre les raisons de nos agissements et à fournir certaines solutions de rechange. Comme les cours sur le rôle parental n'existaient pas à l'époque de nos parents, ceux-ci ont tous fait du mieux qu’ils ont pu. 

Pensez un moment à votre réponse intérieure lorsque qu'une connaissance vous demande de faire ou de cesser de faire une certaine chose. La plupart du temps, nous sommes tout de suite sur la défensive et décidons de faire comme bon nous semble. Nous nous sentons privés de notre pouvoir et de notre contrôle. Nous nous sentons souvent attaqués et voulons répliquer en attaquant. Les enfants ont la même réponse intérieure lorsque d'un ton de voix hostile, nous leur demandons de faire ou de cesser de faire quelque chose.

En reformulant simplement notre demande d'un ton plus positif, nous obtenons souvent les résultats souhaités. Si les enfants ne se sentent pas attaqués, ils sentent moins le besoin d'être sur la défensive et s'ils sentent qu'ils ont un certain pouvoir, ils tentent moins de gagner ce pouvoir. « Arrête ça tout de suite !! »  peut être reformulé ainsi : « Dès que tu cesseras de faire ça, je saurai que tu es prêt à aller au parc. » Au lieu de « Range tes jouets tout de suite sinon je les mets à la récupération !!! », on peut dire : « Je voudrais que tu ranges tes jouets avant de regarder ton émission.  Je peux te t'aider. Veux-tu ranger tes legos ou tes autos ? »  « Monte dans la voiture tout de suite!!! » peut être reformulé ainsi : « Nous devons monter tout de suite dans la voiture.  Que veux-tu apporter ? » Lorsque vous essayez d'inciter votre enfant à ranger ses jouets sans hausser le ton, vous pouvez lui dire : « Dès que tu auras rangé ton train, je saurai que tu es prêt à prendre ta collation. » De plus, on peut souvent répondre « oui » plutôt que « non » à une question posée par un enfant.  Plutôt que de répondre « non » à la question « Est-ce que je peux avoir un biscuit ? », dites « Oui, une fois rendus à la maison » ou « dès que tu auras fini ton repas ou plus tard cet après-midi… ». En sermonnant un enfant et en lui faisant des remarques continuelles, il est presque garanti que sa réponse sera provocante. Ce comportement est perçu comme une forme d'attaque qui met les gens, jeunes ou vieux, sur la défensive.

Les enfants apprennent à mieux nous respecter  lorsque nous leur montrons que nous les respectons. Par la même occasion, ils apprennent à respecter les autres. Vous entendez-vous parfois lorsque vous surprenez une conversation de votre enfant qui joue avec un autre enfant ? J'ai souvent entendu les parents dire : « Mon Dieu, je m'entends parler ! » Souvent, nous n'aimons pas ce que nous entendons, mais nous pouvons saisir cette occasion pour apporter des changements positifs à nos méthodes d’éducation des enfants. Les enfants sont de très bons imitateurs. Si nous voulons qu'ils traitent les autres avec respect, nous devons d'abord être des modèles de respect. 

Cela ne veut absolument pas dire de les laisser faire tout ce qu'ils veulent ou de fermer les yeux sur un comportement inacceptable. Ils ont besoin de limites nettement définies, mais à l'intérieur de ces limites, nous devons leur permettre de faire des choix acceptables. On entend par limites nettement définies le fait d'établir des règles simples et applicables, d'établir des conséquences appropriées pour les mauvais comportements et de les mettre à exécution, et d'être conséquents. 

 

Mme Barbara Desmarais, ECE, est une interprète pour les personnes sourdes et une enseignante du langage gestuel et de l'interprétation des gestes des bébés. Elle est également formatrice en apprentissage de compétences parentales et un guide de vie. Son site Web est www.theparentingcoach.com.

 

Pour en savoir davantage sur le développement du jeune enfant, visitez le site www.thecmr.com



<- Back






Design du site Web par Clutch Marketing