Rechercher
Size A + A - | 
|  Plan du site  |  English

Des cadeaux gratuits et plus encore !

Adhérez à La Ressource
canadienne des mères (CMR)


Adhérez et recevez des bons-rabais et des échantillons de produits pour bébés. Courez aussi la chance de gagner 1 des 8 cotisations de 2 500 $ à un REÉÉ de Fonds d'éducation Héritage.
Suivez-nous sur
Bulletin CMR !
Concours exclusifs

Sondage

 CMR

Sondage CMR

C'est presque le temps des Fêtes et :

  • Je suis prête – Que les Fêtes commencent !
  • Tout est presque coché sur ma liste de choses à faire
  • Il me faut un peu plus de temps....
  • C'est la panique totale !
|



L'accessoire

du mois

Luminaires pour enfants Firefly
Stonz Booties
Serre-tête et boucles pour cheveux de la boutique virtuelle Pink Elephant Accessories
Robe longue de maternité et d'allaitement d'inspiration grecque, signée June& Dane
Panier à linge 3 sprouts
Collier de dentition d'ambre de la Baltique
Afficher tous les accessoires



Entreprises

partenaires
CMR » Tout-petits » Comment parler aux enfants autistes

Tout-petits


Comment parler aux enfants autistes


Par : Sandra Sinclair

J'aimerais discuter de la façon dont nous parlons aux enfants autistes. Ce qui m'étonne entre autres est la foule de choses que nous faisons qui sont considérées comme étant acceptables. Et il ne s'agit pas des méthodes d'apprentissage, mais plutôt du ton et du volume de voix que nous employons pour parler à ces enfants. Je sais qu'il est souvent difficile de communiquer avec eux et qu'il faut s'y prendre à plusieurs reprises pour obtenir leur attention ou les amener à comprendre ce que nous leur disons. Je comprends également que ces situations peuvent parfois être frustrantes et déroutantes, mais tout le monde doit garder son calme et leur parler de façon acceptable.

Nombre d'enseignants et de thérapeutes en éducation spécialisés ne parleraient jamais durement aux enfants. J'en ai toutefois entendu beaucoup d'autres parler aux enfants autistes d'une façon qui ne serait pas tolérée dans le cadre de tout programme d'enseignement régulier, et il semble que cette pratique soit encore très répandue. Ma théorie est que cette habitude de parler fort et cruellement à ces enfants est acceptée depuis si longtemps que personne ne la remet en question. Il s’agit d'un vestige de l'époque où l'on criait après les personnes autistes, on les frappait et les poussait comme du bétail pour qu'elles obéissent.

Tout le monde sait qu''en parlant durement à une personne et en la réprimandant, on peut au fil du temps lui fendre leur cœur, miner son moral et détruire son estime de soi. C'est la même chose dans le cas de nos enfants. Ils doivent sentir qu'on les aime, les accepte et veille à leur bien-être. Un ton de voix cruel et injurieux peut être à lui seul dommageable, même sans paroles négatives.

Je vous suggère de demander aux enseignants de parler aux enfants avec gentillesse et respect. Tout le monde peut parler gentiment tout en étant ferme, lorsque c'est nécessaire. Tout est une question de tons et de propos.

Nous voulons que nos enfants développent leur plein potentiel, ce qu'ils ne peuvent faire s'ils sont anxieux ou déprimés ou si leur estime de soi est diminuée. Nous devons d'abord poser les fondations des nouveaux comportements à adopter : amour, confiance, respect, acceptation et gentillesse, après quoi nous ajouterons le volet « éducation des gens ». À bien y penser, c’est relativement très logique, non ? Nous apprenons tous et devenons de meilleures personnes dans ce genre d'environnement de soutien et d'acceptation. Nos enfants également.

Sandra Sinclair, www.autismvoice.com

 

 

 



<- Back






Design du site Web par Clutch Marketing