Rechercher
Size A + A - | 
|  Plan du site  |  English

Des cadeaux gratuits et plus encore !

Adhérez à La Ressource
canadienne des mères (CMR)


Adhérez et recevez des bons-rabais et des échantillons de produits pour bébés. Courez aussi la chance de gagner 1 des 8 cotisations de 2 500 $ à un REÉÉ de Fonds d'éducation Héritage.
Suivez-nous sur
Bulletin CMR !
Concours exclusifs

Sondage

 CMR

Sondage CMR

Si vous disposiez de 100 $ et de 2 heures de temps libre, que feriez-vous ?

  • J'irais me faire dorloter dans un spa
  • J'irais magasiner jusqu'à épuisement
  • J'irais au cinéma et mettrais le reste de côté en cas d'imprévus
  • Je ferais garder les enfants pour faire une sortie en amoureux avec mon conjoint
|



L'accessoire

du mois

Humidificateur à ultrasons champignon de Duux
Collier de dentition boubeads
Biberon en inox Pura Kiki
Ensemble d'étagères en bois Djeco
Couvertures Lolli Living
Assiette à compartiments en acier inoxydable Din Din Smart
Afficher tous les accessoires



Entreprises

partenaires
CMR » Tout-petits » Comment enseigner le respect à mon enfant ?

Tout-petits


Comment enseigner le respect à mon enfant ?


Par : Barbara Desmarais, formatrice en apprentissage de compétences parentales et guide de vie

De façon générale, depuis les 20 dernières années, nous avons constaté à quel point les enfants ont changé par rapport à nous en termes de témoignage de respect. Je sais que généralement dans les années 1960, quiconque était en situation d'autorité commandait le respect, notamment les parents, les enseignants, les policiers, les directeurs d'école, les patrons, les entraîneurs et tous ceux que nous percevions comme une personne en situation d'autorité. On nous apprenait en fait à « obéir » et à faire sans rouspéter ce qu'on nous demandait. Bon nombre de ces personnes commandaient le respect, mais malheureusement beaucoup d'entre elles abusaient de leurs pouvoirs et estimaient être en droit de dire et de faire ce qu'elles voulaient, simplement parce qu'elles occupaient des postes de direction.

Le respect comporte 3 éléments : le respect de soi, le respect des autres et le respect que vous COMMANDEZ. Il nous incombe en tant que parents d'agir comme modèle et d'enseigner les trois volets du respect. Est-il raisonnable pour nous de commander le respect simplement parce que nous sommes des parents ?

Pour que nos enfants apprennent le respect, nous devons d'abord et avant tout apprendre à nous respecter nous-mêmes. Comment est-ce possible ? Nous nous respectons mais fixons des limites claires et concises, nous nous présentons aux autres d'une manière qui démontre que nous respectons qui nous sommes, apprécions nos dons et nos talents et choisissons de consacrer du temps aux gens qui reconnaissent et apprécient qui nous sommes.

Il est très difficile de commander le respect si nous ne respectons pas les autres, y compris nos enfants.  Comment pouvons-nous montrer à nos enfants que nous les respectons ? Respecter nos enfants, c'est respecter leur vie privée, dire « s'il-vous-plaît » et « merci » de façon sincère, accepter ce qu'ils aiment et n'aiment pas, respecter leur façon d'apprendre, leur parler comme on aimerait qu'on nous parle, leur parler les yeux dans les yeux et ne jamais les humilier en public. C'est aussi leur accorder du temps quand ils en ont besoin et reconnaître leurs sentiments.

Les enfants ont besoin de nous voir traiter nos partenaires, nos collègues de travail, nos fournisseurs de services, nos voisins et nos amis avec respect. Ils apprennent notamment à respecter les autres en nous imitant. Comment pouvons-nous régler les différends ? Comment parler des autres en leur absence ? Comment aborder les gens ? Comment respectons-nous les droits individuels des gens ? Les enfants apprennent ce qu'ils vivent.

Nous ne devons absolument pas accepter les comportements impolis et irrespectueux de nos enfants. Nous pouvons dire : « Quand tu me le demandera plus poliment, je me ferai un plaisir de t'aider ». Les enfants nous mettent souvent au défi et nous disent des choses pour essayer de nous faire sentir coupables et nous faire changer d'idée. Dans la plupart des cas, il est sage d'éviter les luttes de pouvoir simplement pour prouver que nous sommes le patron. Nous pouvons simplement demander à nos enfants ce que nous voulons, puis nous éloigner et ne pas céder si nous avons décidé que la question n'était pas négociable. Si par ailleurs, votre enfant a émis une opinion valable et mérite d'être écouté, cela ne signifie pas nécessairement que vous aller changer d'avis, mais une certaine négociation est quand même possible. Si ses arguments sont bons et non conflictuels, ils méritent d'être reconnus. Nous avons également le droit d'imposer une conséquence raisonnable si un enfant montre un manque de respect flagrant. Vous indiquez ainsi clairement que vous n'acceptez pas ce genre de comportement.

Je cois qu'il est bon de contester l'opinion ou le point de vue d'une personne pourvu qu'on n'attaque pas la personnalité de la personne. Voulons-nous élever des enfants qui ne contestent jamais l'autorité, même quand cela semble déraisonnable, injuste ou contraire à l'éthique ? 

Mme Barbara Desmarais, ECE, est une interprète pour les personnes sourdes et une enseignante du langage gestuel et de l'interprétation des gestes des bébés. Elle est également formatrice en apprentissage de compétences parentales et un guide de vie. Son site Web est www.theparentingcoach.com.

 

Pour en savoir plus sur le développement du jeune enfant, visitez le site www.thecmr.com

 



<- Back






Design du site Web par Clutch Marketing